Besoin d'aide?

Fortins - Les Hauts

Orsières

Les Hauts sont tous les ouvrages d’infanterie ainsi que les cabanes de montagne situés en général sur l’axe du St-Bernard.

Ces ouvrages constituaient des compléments aux ouvrages d’artillerie de Champex et de Commeire : Château Roc (3 casemates avec 2 mitrailleuses chacune et un abri munition et troupe), Manoday (2 casemates équipée d’un lance-mine, 1 poste d’observation et 1 magasin de munitions), Biolley supérieur et inférieur (3 fortins équipées de deux mitrailleuses et 2 fortins d’ une mitrailleuses de forteresse, Pont-Sec (deux fortins équipées de deux mitrailleuses et d’une mitrailleuses de forteresse). La troupe (mitrailleurs et lance-mines) était incorporée dans les effectifs du fort qu’elle défendait et le commandant (capitaine d’artillerie) de ces ouvrages de défense extérieure était celui de la compagnie de forteresse de Champex ou de Commeire. Les soldats rentraient dormir, voire se nourrir à l’ouvrage principal.

D’autres ouvrages pouvaient également dépendre de Champex, comme Prayon Est (4 mitrailleuses de forteresse) et Prayon Ouest (2 mitrailleuses de forteresse), mais les soldats de ces ouvrages quittaient le jour de leur engagement le fort de Champex (avec armes et bagages, ainsi que nourriture) pour demeurer à Prayon où ils pouvaient se reposer (dortoir pour la troupe et ses cadres). Ces positions devenaient les points d’appui de la troupe d’infanterie du secteur. Les hommes de ces ouvrages dépendaient du commandant de la compagnie défendant le secteur (cap inf lw).

D’autres ouvrages encore comme le Nid d’Aigle, l’ouvrage miné sous le fort, étaient desservis durant un engagement, par des soldats venant des troupes d’aviation ou des troupes du génie, qui étaient attribués au commandant du fort de Champex pour le logement, l’hébergement et l’organisation.

Pour loger les troupes stationnées sur les hauts du dispositif du St-Bernard, notamment pour éviter des passages de troupes ennemies, à pieds, du St-Bernard dans le Val de Bagnes, voire dans le Val Ferret, 21 cabanes ont été construites entre les vallées, aux endroits suivants : Monts-Teilliers (Col du St-Bernard, alpages de la Pierre et des Ars-Dessous), Six-Rodzes inférieur (alpage d’Erra) et supérieur (alpage d’Erra), La Vouardetta (alpage d’Erra), La Chaudière (alpage d’Erra), Sommet du Rogneux (alpes de Mille et d’Erra), Signal du Rogneux (alpes de Mille et d’Erra), Mont-Brûlé inférieur( alpes de Mille et d’Erra), Mont-Brûlé supérieur (alpes de Mille, d’Erra et des Arpalles), Plan de Mille (alpe de Mille), Tête de la Payanne (alpe de Mille, Six-Blanc) et col du Chargerat (Moay, Six-Blanc).

La moitié de ces cabanes ont été acquises par l’Association Pro Forteresse, en 1996. Elles ont été rénovées et louées.

Les ouvrages d’infanterie de Château-Roc, de Manoday et de Prayon ainsi que le Nid d’Aigle et le fort art de Commeire peuvent être visités sur demande.

Possibilité de visiter sur réservation les fortins de Bourg-St-Pierre, Château-Roc, Manoday et le Nid d'Aigle.

Tarif CHF 10.- par personne (minimum CHF 100.-)

Brochures

Pays du Saint Bernard brochure
 

Galerie

Galerie Pays du Saint Bernard

Donnez-nous votre avis

 +41 27 775 23 81
 info@saint-bernard.ch

Menu