Besoin d'aide?

Culture et patrimoine

Des hauts lieux historiques remarquablement préservés

La région du Pays du St-Bernard se distingue d’un point de vue culturel et patrimonial par une histoire riche de plusieurs milliers d’années. Situé à 2500 mètres d'altitude, le fameux col du Grand St-Bernard est en effet une des principales artères nord-sud de l'Europe, qui conduisit armées, commerçants, pèlerins mais aussi bandits à travers les Alpes.

 

Hospice du col du Grand St-Bernard

Le Col du Grand-St-Bernard, passage mythique des Alpes suisses.

Construit il y a presque 1000 ans, l'hospice du col du Grand St-Bernard fut fondé par St-Bernard de Menthon. Objectif : fournir un abri aux voyageurs venus franchir les Alpes. En effet, à cette époque, traverser cette barrière de montagnes suisses n’était pas une synécure ! La congrégation de chanoines fondée par St-Bernard et responsable des lieux aujourd’hui encore chercha différents moyens de protéger ces personnes des brigands, notamment des chiens. Après plusieurs croisements, c’est au col lui-même que la race des chiens St-Bernard naquit. Certaines de leurs aptitudes furent utilisées pour accompagner et même secourir les voyageurs, comme le légendaire Barry qui en aurait sauvé plusieurs dizaines.

Après la construction du tunnel du Grand St-Bernard en 1964, le rôle de l’hospice a beaucoup évolué et les dangers aussi. Afin de se souvenir de ces siècles d’histoire, les chanoines ont constitué un musée qui retrace toute l’histoire du col du Grand St-Bernard ainsi que sa géographie. Lorsque la route est ouverte aux voitures durant la saison estivale, il voit défiler plusieurs dizaines de milliers de personnes durant quelques mois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Champex-Lac en Valais: les curiosités à voir

Un des canons du fort d'artillerie de Champex-Lac.

Lieu de passage très fréquenté, le col du Grand St-Bernard a toujours été considéré comme un point stratégique à défendre. Dans l’histoire récente, l’armée suisse y était très présente durant les 2 guerres mondiales. Vers la fin de la guerre 39-45, des forts d’artillerie ont été construits dans la région afin de défendre cet axe. L’une des installations les plus connues est le fort d’artillerie de Champex-Lac qui servit jusqu’en 1998 et qui se visite aujourd’hui comme attraction touristique.

La charmante station de Champex-Lac ne se distingue pas uniquement par son fort et son lac mais également par un jardin botanique Flore-Alpe. Ce lieu enchanteur parsemé de sentiers serpentant entre les rocailles et de petits ponts surplombant les pièces d'eau, contient 4000 espèces de plantes sur plus de 6000 m², aussi bien des espèces de la flore locale, des régions avoisinantes que des massifs montagneux d'Europe et des autres continents.

 

 

Bourg-St-Pierre et le moulin du Valsorey

Le moulin du Valsorey à Bourg-St-Pierre.

Pour habiter dans ces régions montagneuses, les habitants du Pays du St-Bernard ont beaucoup vécu et vivent encore aujourd’hui partiellement de l’agriculture. Témoins de ce travail difficile mais vital, les moulins ont permis de fabriquer la farine et le pain, aliment de base incontournable et présent dans tous les repas. Le village de Bourg-St-Pierre au pied du col du Grand-St-Bernard en a possédé jusqu’à 3. Aujourd’hui l’un d’entre eux a été parfaitement restauré: le moulin du Valsorey qui produit encore de la farine lors de certaines fêtes. Caché dans les gorges du torrent du Valsorey, ce moulin est un but d’excursion rafraîchissant en été et brillant en hiver, entre les épaisses couches de neige et les cascades de glace.

 

 

Les vaches valaisannes d'Hérens

Les vaches de la race d'Hérens et leurs bergers.

Si la farine était un ingrédient incontournable, les vaches ont aussi eu un rôle primordial afin de fournir du lait, du beurre, du fromage...et de la viande. La race valaisanne par excellence, celle d’Hérens se traduit par une peau foncée et un caractère de battante. Ainsi au printemps, chaque troupeau trouve dans la plus forte d’entre elles sa reine.

 

 

Authentiques chalets de montagne suisses

L'architecture traditionnelle des vallées alpines valaisannes.

Pour s’abriter et se reposer, les habitants de la région se sont logiquement servis de la matière première renouvelable et disponible en grande quantité: le bois. L’architecture traditionnelle locale lui donne encore aujourd’hui une très grande importance. Cet élément de construction solide tout en étant assez souple se dore au soleil et protégeait les ingrédients et aliments de base comme la farine, le pain, la paille pour les animaux, dans les raccards et les granges. Ces mêmes constructions sont aujourd’hui bien souvent transformées en habitations de charme voire en habitations touristiques de luxe comme dans le complexe de Montagne Alternative dans le hameau de Commeire.

 

 

Chapelles et églises du Valais suisse

Chapelles et églises du Valais suisse

Très influencés par la religion catholique, les habitants du Pays du St-Bernard ont construit de nombreuses chapelles et églises. Ainsi le clocher de Bourg-St-Pierre vient de fêter ses 1000 ans. Il est considéré comme le plus vieux du Valais alors que celui d’Orsières est l’un des plus aboutis. A Liddes, un musée paroissial a été créé afin de retracer une partie de l’histoire de la paroisse. Quant aux autres villages, chacun d’entre eux possède sa petite chapelle qui est à chaque fois une découverte architecturale intéressante.

Brochures

Pays du Saint Bernard brochure
 

Galerie

Galerie Pays du Saint Bernard

Donnez-nous votre avis

 +41 27 775 23 81
 info@saint-bernard.ch

Menu